Retour aux actualités
Podcast : tout savoir sur l’upcycling en mode et décoration
Un bien beau Bazar au BHV Marais : vous saurez tout sur l'upcycling !

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». La célèbre maxime d’Antoine Lavoisier prend tout son sens avec le concept contemporain d’upcycling.  Cet art de donner une seconde vie à des vêtements, des objets ou du mobilier ancien. Jessica Venancio, coach déco et chroniqueuse de l’émission Teva déco, déchiffre cette tendance avec 3 professionnelles de l’upcycling. 3 créatrices singulières de mode et de design, 3 manières différentes de s’approprier l’upcycling pour consommer moins et vivre de façon plus responsable.

 

Les invités de Jessica pour parler upcycling

 

 

Définition : l’Upcycling, c’est quoi ?

L’upcycling, plus qu’une tendance, est un réel mode de vie qui va dans le sens de la consommation raisonnée et de la dé-consommation. Pratiquer l’upcycling, c’est récupérer des matériaux, des vêtements, des objets ou du mobilier ancien pour leur donner une seconde vie.

C’est une démarche de recyclage vers le haut (d’où le « up »), à la fois éthique et esthétique. Dans l’upcycling, on recycle certes, mais on apporte surtout une valeur ajoutée : on donne au vêtement ou au mobilier quelque chose qu’il n’avait pas à la base. La notion de création y est donc tout aussi importante que celle d’écologie.

Au fond, l’upcycling est une façon de vivre que chacun peut adopter au quotidien, avec pour objectif de faire du bien à la planète.

//L'upcycling, ça commence souvent en ressourceries !//

 

L’upcycling, une démarche écoresponsable stimulante pour les créateurs de mode

"L’upcycling symbolise un acte de désobéissance en s’opposant à l’obsolescence programmée et en proposant des vêtements de qualité".


Avec 80 milliards de vêtements produits chaque année, l’industrie de la mode arrive à la 2ème place des industries les plus polluantes au monde après celle du pétrole. L’impact de ses gaz à effet de serre est supérieur à ceux des vols internationaux et du trafic maritime réunis, c’est dire !

C’est de ce constat qu’est partie Anaïs, créatrice de vêtements upcyclés, pour penser sa mode autrement. Une mode responsable et moins polluante. Elle confectionne de nouveaux vêtements avec de la matière textile existante ; elle ne produit donc rien de nouveau mais transforme et réutilise ce qui existe déjà. L’empreinte environnementale est ainsi considérablement amoindrie. Avec sa marque Les Récupérables, elle se procure du textile auprès d’éco-organismes tels que Le Relais, qui collecte des vêtements grâce à ses 20 000 conteneurs en France, auprès d’Emmaüs ou de ressourceries qui recueillent des kilos tonnes de textiles par jour. Anaïs rachète également des fins de rouleaux, des fins de série et des matières non conformes au cahier des charges des entreprises. De cette façon, elle donne une seconde vie à des matériaux déjà produits.

Finalement, l’upcycling est une économie du bon sens. Aujourd’hui on consomme beaucoup trop, les rythmes de production se sont accélérés et la qualité peut s’en trouver dégradée. En cause, entre autres, l’obsolescence programmée. Avec l’upcycling, Anaïs entre en résistance et en désobéissance ! En s’opposant à l’obsolescence programmée et en proposant des vêtements de qualité.

 

// Un combishort pour l'été, oui ! Mais fabriqué avec du tissu récupéré, Les Récupérables  ! //

Les conseils mode d’Anaïs pour adopter soi-même l’upcycling et mieux consommer :

  • Commencez par réduire votre consommation : achetez moins mais achetez différemment.
  • Regardez la composition des vêtements et évitez toutes les matières fabriquées à partir de pétrochimie. Le polyester par exemple est à limiter.
  • Renseignez-vous sur le net, notamment avec la plateforme de mode écoresponsable SloWeAre qui répertorie de nombreuses marques éco responsable. 
  • Ne jetez pas vos vieux vêtements, même les culottes, collants ou soutien-gorge, car ils seront directement incinérés. Faites plutôt le tri en les déposant à des organismes de collecte Le Relais de France. Il y a certainement un point de collecte près de chez vous !  Vous pouvez aussi les donner en ressourceries (par exemple à la Petite Rockette dans le 11ème arrondissement de Paris) ou aux associations comme le Secours Populaire, le Secours Catholique ou Emmaüs.

 

Comment le mouvement de l’upcycling s’invite en décoration et en design ?

Alexandra chine, restaure et transforme des meubles et des objets chargés d’histoires sous le nom de Petite Belette. Elle métamorphose mobiliers et accessoires, normalement voués à la benne en de très jolies pièces. Elle offre donc une seconde vie à tous ces objets, avec à la clé, une double satisfaction, créative et environnementale.

Tendance vintage oblige, nous sommes nombreux à vouloir chiner et récupérer du mobilier ancien. Récupérer des pièces ayant une histoire singulière permet de nous créer un intérieur unique et original, qui nous ressemble tout en luttant contre la surconsommation. Mais nous sommes aussi nombreux à ne pas savoir comment les rénover nous-mêmes, comment donner un autre style à un meuble ancien !

C’est tout le talent d’Alexandra donc qui remet au goût du jour du mobilier de brocante. Revisite les meubles et les objets vintage pour vous aider à intégrer ces meubles anciens dans une décoration plus contemporaine.

 

 

Les conseils d’Alexandra pour upcycler un meuble ancien :

  • Jetez toujours un œil sur les trottoirs pour voir si vous pouvez récupérer un petit meuble, un fauteuil ou une chaise voués aux encombrants. N’ayez pas peur de repartir avec !
  • Sinon, rendez-vous sur les brocantes ou chez Emmaüs pour acheter à bas prix du mobilier ancien.
  • L’avantage avec les meubles anciens, c’est qu’ils sont fabriqués avec du bois de bonne qualité et sont donc en général robustes. Il suffit donc souvent de les décaper et de les poncer pour récupérer une belle matière. Si le bois récupéré est joli ou veiné, laissez parler votre meuble car la tendance est au brut !
  • Si ce n’est pas le cas, peignez-le avec une belle peinture mate, ayant un bon pouvoir couvrant. En un coup de pinceau, le voilà reparti pour une nouvelle vie !
  • Vous avez peur de ne pas savoir peindre correctement votre meuble ? Optez pour le style shabby chic ! Qui privilégie l’effet patiné, irrégulier ou usé.

 

 

Se former à l'upcycling avec des ateliers DIY

La satisfaction de faire soi-même, c’est quelque chose que Christelle connaît très bien.

Depuis l’enfance, elle crée, détourne, aime faire avec ce qu’elle a. Sur son blog En cours de création, elle partage ses DIY et ses bonnes idées déco; surtout, elle pratique au quotidien puisqu'elle rénove sa maison des années 30 achetée il y a 6 ans. Elle était meublée mais pas forcément au goût de Christelle ; du coup, elle a gardé et transformé les meubles qui lui plaisaient, elle en a revendu d'autres ou les a donnés en recycleries et en ressourceries pour qu'ils connaissent une seconde vie. Pour Christelle, l’upcycling est réellement un mode de vie, qui prend en compte le cycle complet des meubles et des objets : de leur conception à leur fin de vie.

Pour se perfectionner dans cette envie de faire avec ce qu'elle avait, Christelle s'est formée grâce à des cours de patine sur bois, de tapisserie, de bricolage, comme il en existe aujourd’hui au BHV sous forme d’ateliers. Et sa satisfaction du fait main ne s'arrête pas là puisqu'elle fabrique ses produits d'entretien, ses produits de beauté et fait ses propres boutures pour ses plantes !

// Des idées déco pour une jolie table de Pâques nature, par Christelle //